Analyse:Comment réussir sa promotion avec peu de moyens, avis d’un expert.

Beaucoup d’artistes ont de talents exceptionnels mais n’arrivent toujours pas à se faire connaître malgré tous les efforts fournis.

Dans la plupart des cas, ce problème est lié à une mauvaise stratégie promotionnelle.

Baya Çiamala, entrepreneur dans le secteur culturel, journaliste à la radio Okapi et Manager de Baziks, donne quelques conseils aux artistes qui souhaitent conquérir le monde et s’imposer comme des rois.

Il y a un principe simple dans la vie, brille et les gens viendront vers toi.

Autrement dit, tu dois faire ce que les gens aiment et te donner les chances de te faire connaître.

Une seule chose tu dois faire, LA PROMO. C’est à dire dépenser pour être vu.

De 3 moyens tu auras besoin :

  • Les réseaux et médias en ligne.
  • Les chaînes locales radios et télés (très pertinent parce que tu es chez toi)
  • Et puis les évents. (Spectacles)

Aux côtés de cela,

  1. Tu dois être très astucieux si veux attirer l’attention sur toi.
  2. Avec 1500$ tu peux faire une belle promo et avoir même du soutien local. Les gens vont même te pousser parce que vous avez un lien.
  3. Qui dit promo, dit investissement. Comment et quand comptes-tu récupérer tes investissements ? Où tu veux d’abord aller car si tu ne sais pas où aller, tu partiras dans tous les sens.
  4. Quelle est ton audience prioritaire : locale ou internationale ? Canal plus a combien d’abonné en RDC ? Les chaînes locales sont suivies par combien des gens ici chez nous ? Quelles sont les 5 chaînes locales, les plus suivies ? Voilà où tu dois commencer à piocher pour mener ta stratégie.
  5. Mais retiens que c’est du boulot et vu que c’est ta passion oko beta yango dada !
  6. Cherche maintenant l’argent, trouves des associés, des investisseurs, trouves un truc à leur vendre et comment ils vont gagner en misant sur toi.

« En gros, j’encourage les gens de miser sur la promo mais que ça soit sur les chaînes internationales ou locales il faut toujours une stratégie cohérente avec des résultats concrets« , conclut Baya Çiamala.

Par Yves Kalwira


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *