Gospel: 5 ans que Marie Misamu est partie, rappel sur les circonstances de sa mort et son parcours musical

CE JOUR-LA… 16 janvier, comme aujourd’hui…
Le 16 janvier 2016, décès de la chanteuse Marie Misamu.
C’était en début de soirée que la nouvelle s’était répandue à Kinshasa, avant d’être confirmée par le président de l’Association des musiciens chrétiens du Congo (AMCC), Patrice Ngoy Musoko.
D’après des sources familiales, Marie Misamu s’était elle-même rendue en début d’après-midi, ce jour-là, à l’hôpital de l’amitié sino-congolaise (dans la commune de N’djili, à Kinshasa) avant d’y mourir vers 19 heures. Les mêmes sources avaient fait savoir que Marie Misamu se trouvait à une retraite de prière quand elle avait ressenti un malaise qui l’avait obligé à aller à l’hôpital
.

Par Benjamin Babunga Watuna
Marie Misamu est née en novembre 1974 à Kinshasa, d’une famille de huit enfants. Elle s’était mariée à l’âge de 19 ans et avait eu une fille en mai 1994, Ruth. Elle a commencé à chanter lorsqu’elle était petite mais elle s’est fait connaître lorsqu’elle chantait aux côtés du chanteur Debaba (devenu alors un évangéliste) dans son album « Musamaliya » puis, avec Debaba toujours, dans l’album « Nazhirea, Who’s that girl ». C’est dans cet album qu’elle chantera la chanson « Reconnaissance » (chansons que les mélomanes ont baptisé « Seigneur ») qui la fera connaître davantage au public.
Quelques années après, sa voix, son répertoire, son style et son talent multiformes la feront connaître bien au-delà des frontières de la RD Congo. En plus de la musique, Marie Misamu était styliste, modéliste, couturière et décoratrice.
A retrouver également sur le blog : www.babunga.alobi.cd


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *