Culture: « Seul », que retenir de ce projet de Jenny Paria

Évoluant essentiellement dans la ville volcanique de la RDC,  l’artiste Jenny Paria va publier le samedi 2 Octobre 2021 le clip de la chanson « Seul » . Il s’agit d’une mélodie de trois couplets qui dure 3minutes 42 secondes.  Jouée sous la guitare de Primo Kayenga, cette chanson décrit la vie de l’artiste incompris dans sa société.

« Ma chanson Seul vient dire aux gens que l’artiste c’est quelqu’un de vraiment normal, il a un cœur qui peut sentir des choses. Sa coiffure n’est pas son CV. A un moment donné il a besoin d’être écouté comme tout le monde. Malheureusement  certains parents pensent que si son enfant a comme copain un artiste forcément ce qu’il est un voyou », lâche Jenny Paria, la mort dans  l’âme.

©Krayon

Seul s’ajoute ainsi aux deux autres singles de cet artiste rappeur publiés, évoluant au sein du collectif Goma slam Session:  « Roman infini » et « Rapport aux anges » . L’artiste renchérit : « cette œuvre est une façon de dire aux fans que j’arrive avec des nouveaux projets, je ne ferai plus 6 mois pour sortir une chanson. »
 
A seulement une semaine après la publication, l’audio « Seul » glane plus de 1596 vues sur le compte Youtube de l’artiste. Voulant savoir ce qui l’a inspiré à l’écrire, Jenny Paria, sourire aux lèvres, refuse de nous répondre, peut être parce que c’est un secret qu’il veut seul connaitre et garder pour l’instant, lol.

« Mélodiquement tu es juste un génie sur ce morceau. Pour te rendre hommage je veux juste te dire merci pour ta sincérité dans ce texte qui touche l’âme. La mélodie nous permet de comprendre que chacun de nous a sa façon, qu’au final on est seul. Alors merci pour tout mais également de chanter pour le cœur et les cerveaux. Fier de toi »  peut-on lire comme commentaire  de Florian Tshilombo

Sa vie d’artiste.

Parlant de son début dans la carrière artistique, Isaac Nzego ( son vrai nom) dévoile qu’elle remonte à plus de douze ans. Encore enfant, raconte-t-il, je faisais du rap dans ma chambre. Un jour, mon ami m’a dit d’aller participer aux auditions au foyer culturel de Goma. « En pleine audition j’ai impressionné Jack Senyora, celui-ci m’a présenté devant tout le monde et m’a programmé directement pour prester sur scène au Sana-Weekend. »  C’est de cette façon qu’il resta au foyer culturel, qu’il considère comme école qui a nourrit sa passion.

La vie de cet artiste  c’est aussi des punch lines ( phrases chocs) partagées sur des médias sociaux. Comment arrivez-vous a produire fréquemment des citations, il déclare, avoir l’impression que c’est Dieu qui lui dicte des choses. Confiant en son avenir dans l’art, il évoque encore le nom de Dieu. « Dieu connait mon visage, je suis obligé de réussir, je me réserve de dire mes projets tout de suite mais j’aimerai dire au public qui va nous lire que j’arrive« .

Voulant enfin savoir son secret, Jenny Paria confie, pince-sans-rire : l’amour de ce que tu fais est le secret de tout. A l’en croire, quand on aime profondément ce que l’on fait, par ricochet on sera sérieux, on va percer car on aura  travaillé comme un damné pour se surpasser. Nous avons la clé de la réussite, à nous d’en faire bon usage.

✍🏼Albert Sivamwanza Isse


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *